ActualitésAdhésionContactOrganisationLSR c'est qui? 

Actualites

Activités et programmes L S R province

2ème trimestre 2019


 

 

 

 


 

L S R 44 à Samoëns la septimontaine

 

Ah non, c'est trop beau ! Samoëns dans son écrin de verdure, mais avec encore tout là-haut ses cheveux blancs, vous gomme en quelques instants les engourdissements du voyage.

Notre installation terminée aux Becchi, la table semble accueillante. Que dis-je, en voyant la tartiflette : c'est à tomber sur le...heu...non pas tout de suite, il est encore un peu endolori du voyage !

Il est temps de mettre à contribution nos petits pieds. Visite du jardin botanique qui se mérite. Il se déploie sur les flancs d'une petite montagne. Bon ce n'est pas non plus le mont Blanc, mais quand même, quatre-vingts mètres de dénivelé !!!

Et puis l'écomusée du Clos Parchet. Quelle leçon pourraient encore nous donner les anciens. Avec quelle ingéniosité ils savaient utiliser la nature sans la martyriser.

A propos de leçon, une activité toute particulière est offerte sous le commandement de Michèle qui nous emmène dans '' la culture de l'énergie de vie''. Cette spécialité chinoise '' Qi Gong '' est sensée apaiser ! Y a-t-il que les femmes qui sont énervées, puisque l'on ne voit aucun homme suivre les cours ???

Cinq-six gouttes de pluie vont nous accompagner pour descendre vers la Venise des Alpes. Il n'en restait plus que deux ou trois pendant notre balade dans le vieil Annecy toujours si surprenant. Au restaurant, le décor exceptionnel peut vous laisser bouche bée, ce qui heureusement, ne dure pas quand arrivent les plats !

La croisière sur le lac aux eaux très pures, perle de cristal dans un écrin minéral, se déroule au rythme des commentaires du capitaine. Pour nous, pas de déferlante, pas de récif, pas de mal de mer…tout va bien !

En soirée, Laurent, guide, conférencier, amoureux de cette belle nature, nous transporte, nous mène dans sa bulle magique peuplée de plantes aux vertus fabuleuses et d'animaux majestueux.

Samoëns nous ouvre son marché, offre également aux regards ses nombreuses sculptures de pierres et les jolies façades de ses chalets.

En soirée tout le petit monde LSR 44 se retrouve devant le verre de l'amitié dans la salle polyvalente des Becchi, ce qui permet aux trois représentants de ''L'Air du Temps'' de présenter un petit aperçu de leur programme ''Cabaret'' qu'ils diffusent régulièrement, avec leur groupe, dans les maisons de retraite.

 

Aujourd'hui, sous un grand soleil, Pascal notre super pilote, nous mène dans son grand vaisseau de soixante places. Sallanches, Megève, les cols des Aravis et de la Colombière, spectacle à couper le souffle. Dans ces cols mythiques aux routes sinueuses une étrange sensation vous gagne. Plus vous ouvrez grand les yeux, plus vous serrez des fesses ! Ravi et Ravin ???

Retenir les noms de tous ces sommets qui nous entourent n'est pas chose facile, mais : Tomme, Reblochon, Abondance, Comté, ceux-là se retiennent très bien, surtout dans l'estomac !!!

La descente vers le lac Léman et le cheminement dans les rues d'Yvoire, magnifique village médiéval va encore déclencher une frénésie de''clic clic''clac clac'' pour emmagasiner des milliers de photos. Dans son jardin des Cinq Sens, on admire, on touche, on hume, on goutte, on peut même manger des orties, mais attention aux plantes toxiques ! Quant au cinquième sens, il faut quand même bien prêter l'oreille pour entendre la sève monter dans les fleurs !!!

 

Pour ne rien regretter de ce superbe voyage, nous nous engageons dans la vallée du Giffre, dans les Gorges de Tines que la nature a façonnées pour nous, puis dans le somptueux cirque de Sixt Fer à Cheval.

Et alors là ... le bouquet final : La Cascade du Rouget. Une explosion, une énorme bulle d'eau, un feu d'artifice aqueux, du champagne !!!

Convivialité - Amitié – Gaîté : Vous aussi vous êtes champagne !

Bravo LSR ! Bravo Lily notre Super Mono !

Maurice

 


 

Mémoire à entretenir

      LSR Landes a effectué une journée mémoire gastronomie patrimoine jeudi 23 mai à Gurs camp d’internement ; visite d’une ferme AOC Ossau Iraty ; puis déjeuner à Navarrenx et visite guidée de la fortification.

     Nous étions trente et un(e) ami(e) s de LSR Landes dont quatre non adhèrent(e) s. à faire du covoiturage depuis quatre points du département.

     Premier Rendez-vous à l’entrée du Camp d’internement de GURS créé par le gouvernement français, ouvert en mars 1939 pour interner les combattants de l’armée républicaine espagnole notamment les Basques. Quand la deuxième guerre éclate, il est utilisé comme centre d’internement des indésirables du régime de Vichy et devient l’une des bases de déportation des juifs allemands, trafiquants du marché noir… étrangers réfugiés en France. Après sa clôture, les autorités de l’époque décident de tout raser et de planter la forêt avec des chênes américains qui s’adaptent sur tous les terrains argileux donc humides.

       Ce n’est qu’en 1962, qu’une association locale et des juifs du Bade d’Allemagne décident de créer un mémorial ou plus de soixante mille internés ont cohabité dans une ambiance extrême durant cette période, faisant du camp la troisième ville du département des Basses Pyrénées ainsi dénommé à l’époque. Les internés arrivaient en train à la gare SNCF d’Oloron située à une vingtaine de km. De même c’est depuis cette gare que plusieurs convois sont partis vers le camp de Drancy avant les camps d’extermination en Allemagne nazie. Les baraques en bois créent pour une durée de six mois ou cohabitent séparément les hommes, les femmes et les jeunes enfants jusqu’à douze ans, dans un espace de soixante-dix centimètres sur une paillasse qui n’est changée que tous les six mois.  Une allée de 27 colonnes de granit, rendant chacune hommage à une catégorie d’internés.

 

      Le cimetière est réhabilité où reposent plus de mille deux cents anciens internés, comprenant des républicains Espagnols, des communistes   et des juifs Allemands.

    Le camp de GURS, sera définitivement fermé le 31 décembre 1945. N’OUBLIONS PAS.   

     Deuxième rendez-vous : La ferme de Pierre et Maïté qui ont repris l’exploitation familiale de 29 ha avec 400 brebis dont ils ont décidé de transformer le lait pour fabriquer le fromage de brebis AOP Ossau Iraty en estive pour terminer l’affinage à la ferme

 

.

     Avec les dérivés du lait, le petit lait, destiné à l’alimentation du porc basque Kintoa. La culture du colza et du tournesol permet la production de l’huile et des tourteaux pour les animaux. Le tout vendu à la ferme et sur quelques marchés des environs.

    Une dégustation accompagnée d’un vin sucré de jurançon nous a remis en bouche pour le repas servi au restaurant La Taverne de St Jacques à Navarrenx.

      Une balade digestive pour l’après-midi, visite des remparts construits au xvi e siècle, Henri II d’Albret, grand père du futur Henri IV, décide de fortifier la bastide crée en 1316 par Marguerite de Moncade. Il souhaite ainsi protéger le Béarn de la convoitise des royaumes de France et d’Espagne.

     C’est l’ingénieur italien Fabricio Siciliano qui érige ici la première place bastionnée en France.

    Après une visite de l’office du tourisme, pour une documentation détaillée, quelques achats du terroir, nous prenons le chemin du retour vers les Landes, en ayant donné quelques bulletins d’adhésion à Loisirs Solidarité Retraité Landes, que deux participantes on dit vouloir remplir.

                      RDV à une prochaine initiative, ou nombreux vous serez attendu( e )s.

 

 


 

LSR 89 AU PAYS BASQUE

Le 11 Mai 2019, une cinquantaine d’adhérents LSR 89 partait de très bonne heure d’AUXERRE pour une semaine au village vacances Touristra à TARNOS.

Séjour très agréable grâce, notamment, à notre précieux chauffeur Stéphane, retenu d’une année sur l’autre pour notre voyage en France.

Nous avons visité grand nombre de sites, notamment BIARRITZ où nous avons bénéficié des commentaires de Bernard ITHURBIDE de LSR Pays Basque.

Ensuite, ce fut, Cambo les Bains avec la visite de la superbe villa d’Edmond Rostand et ses jardins, St Jean Pied de Port, St Jean de Luz, Bayonne, un petit tour en Espagne à San Sébastian et bien sûr le col de St Ignace, incontournable sommet mythique accessible grâce au petit train de la Rhune. Quel plaisir d’admirer ce superbe panorama avec une vue très dégagée ce jour là. Lors de ces visites, nous avons bénéficié des commentaires très pointus de FRANCK, guide professionnel.

Le vendredi, afin d’éviter de trop penser au retour, un guide conférencier est venu nous parler des chemins de St Jacques de Compostelle, conférence détaillée et animée par un passionné.

En fin de soirée, comme nous en avons l’habitude à chacun de nos voyages, nous avons pris le verre de l’amitié où nous avions convié Huguette et Sophie de LSR Pays Basque ce qui nous a permis d’échanger sur nos projets et aussi nos participations aux différentes manifestations pour défendre le pouvoir d’achat des retraités.

Nous leur avons fait déguster notre kir bourguignon et Christophe, sympathique restaurateur de la semaine, a offert les gâteaux basques. Merci à lui.

Ce séjour restera un de nos meilleurs souvenirs, grâce au beau temps d’abord, à l’ambiance instaurée depuis plusieurs années déjà, et surtout à l’accueil de Pascale, Directrice du centre Touristra, toujours souriante et soucieuse de notre bien être.

Un grand merci pour cette semaine.

Au retour de ce beau voyage, d’autres projets sont en cours, voyage en Bulgarie en Septembre, mais aussi petites sorties d’une journée, marches mensuelles d’une demi-journée ou d’une journée.

MARTINE, Responsable du voyage et REJANE

 


 

LSR La Ciotat en Hollande


38 participants se sont rejoints pour entreprendre un bien joli périple dans ce pays d'Europe, qui les a conduits à Reims, puis Anvers, Volendam, Amsterdam, Rotterdam, La Haye, Luxembourg Bruxelles. 15 départements français du Sud au Nord ont été traversés ainsi que la Belgique, le Luxembourg et évidemment les Pays Bas.



Le groupe a pu s'y imprégner de la beauté de paysages verdoyants, voir dans les grandes villes de magnifiques architectures qui ont traversé le temps, jouxtant celles plus contemporaines à la modernité affichée ; Cathédrales et basiliques, ponts et rivières, canaux où il fait bon flâner en petites embarcations, grande digue et petit port de pêche, l'un des plus grands ports marchand au monde, et bien sûr moulins de-ci, de-là dans la campagne et les villes. Le groupe a aussi appris, lors de ses déambulations à éviter vélos, vélos, vélos... (le moyen de transport favori des Néerlandais) !

Le magnifique parc floral du Keukenhof avec ses millions de tulipes ; celui de Madurodam avec ses reproductions en miniature des monuments les plus célèbres du pays, et les sublimes faïences en « Bleu de Delft » ont été des visites très appréciées.

Balades dans les marchés (celui aux fromages de Gouda)

  Une fromagerie, une fabrique de gaufres, des chocolatiers, et bien d'autres spécialités culinaires à déguster et savourer au fil des déplacements.

Bruxelles, sa grande place, ses arcades, son centre-ville, le petit Manneken Pis fut la dernière étape de ce voyage long de 3200 kms.

« Peuchère pour ceux qui ne sont pas venus..

la Hollande, c'était « trop bien » !!!

LSR La Ciotat – mai 2019

 


 

Le site de L S R de la Sarthe à découvrir !!

http://www.lsr72.com/2019/05/programme-24h-cgt-25-mai-2019.html


 

 

 


 


 

 

 


 

 

 


 

LSR LA CIOTAT : VOYAGE EN TUNISIE du 18 au 26 mars 2019

            Le 18 mars 2019, un groupe de 16 adhérents de LSR La Ciotat se sont rendus en Tunisie pour un circuit de 8 jours « Mer, Désert et Thalasso », spécialement conçu par « Authentique.

 

            Nous arrivons à l’hôtel Madhia Palace à 15h. Le personnel nous attend pour nous servir un bon repas et s’occuper de nos valises. Nous avons passé l’après-midi à visiter le complexe hôtelier, émerveillés par la beauté et le luxe de cet établissement et à prendre des photos. Le soir, un groupe de LSR venant de Nantes nous a rejoint. Nous avons très rapidement sympathisé.

            Notre itinéraire de plus de 1500 km en autocar et en 4X4, nous a amené à Douz puis à Toseur puis à nouveau à Madhia, à l’hôtel Madhia Palace où nous nous sommes laissés choyer au centre de Thalasso, les derniers jours de notre séjour.

            Nous sommes passés par des endroits incontournables :

- les champs d’oliviers, bien sûr, l’une des richesses de la Tunisie.

- le théâtre romain d’El Jem. A l’occasion de notre 1ère visite, le guide nous a offert une chechia que nous nous sommes empressés de porter.

- le village berbère de Matmata et ses habitations troglodytiques. Nous avons pu visiter 2 maisons troglodytiques dont une où nous étions les seuls visiteurs. Nous avons apprécié l’hospitalité des propriétaires, même s’il y avait la barrière de la langue.

- Douz, la « porte du Sahara » 

Près de Douz nous avons fait une balade dans les dunes, en dromadaire ou en calèche au choix. Notre guide nous a offert un cheche que les chameliers nous ont enroulé sur la tête, on nous a passé également une djellaba avant d’aller dans le désert. Nous sommes restés un long moment au milieu des dunes, en compagnie des dromadaires et des chameliers, répondant à toutes nos curiosités.

- Le Chott El Jerid, le grand lac salé asséché et ses salines.

- Tozeur, sa médina à l’architecture berbère, la palmeraie, les puits artésiens avec leur système de refroidissement de l’eau qui jaillit à 80°et qui alimentent la palmeraie.

Le soir, nous avons pu assister à une soirée tunisienne sous une tente : musique traditionnelle, chants, danses, charmeur de serpents… Sous une tente voisine, des tunisiennes nous ont présenté des métiers traditionnels : tissage de la laine, écrasement des grains …

- Les oasis de montagne de Tamerza, qui sont alimentés en eau par des sources et le village de Chebika. Voir une cascade et une rivière en plein désert, c’est quelque chose de déroutant.

-  Les dunes de Nefta , la visite de Oung Djemel et le site de Star Wars

Nous avons fait du 4X4 dans les dunes. C’était presque comme dans le rallye Paris/ Dakar !

Nous avons pris l’apéritif dans les dunes de Nefta : alcool de figues, alcool de dattes ou jus d’orange pour ceux qui ne buvaient pas d’alcool. Un vrai bonheur, face au soleil couchant.

- Metlaoui et les mines de phosphates, première richesse du pays.

- Kairouan , que nous n’avons pas pu visiter faute de temps. Nous avons pu seulement y voir un atelier de fabrication de tapis. Nombreux sont ceux qui n’ont pas regretté d’être passé par l’atelier ! Beaucoup sont ressorti avec un beau tapis !

- Sousse, sa médina, son souk où nous avons tous acheté dattes et makrouts.

- Monastir et le mausolée du président Bourguiba

- Madhia, sa médina, son cimetière marin, Madhia,ville qui a conservé les richesses culturelles des civilisations qui s’y sont succédées.

     A Tozeur, nous avons rencontré les représentants de l’Union Générale tunisienne du travail, l’UGTT. Nous avons échangé lors d’un repas très convivial, accompagné de musique traditionnelle. C’était le jour de la fête de l’indépendance.  Nous avons également croisé des LSR de Corrèze. Nous avons chanté et dansé, ensemble.

       La gastronomie tunisienne est typiquement méditerranéenne. La cuisine sait bien tirer parti de simples produits de la terre mais en les transformant en un véritable délice (légumes frais, semoule, sorgho, huile d’olive, dattes…). Tout au long du séjour, nous avons pu l’apprécier.

         Les trois derniers jours à Madhia, nous avons alterné visites de Sousse, Madhia et Monastir avec des soins au centre de thalasso.

Le centre de thalasso offre un service de qualité, au sein d’un décor chaleureux. Au programme, nous avions Hammam ou Sauna, massages à l’huile tiède, accès illimité à la piscine d’eau de mer couverte et chauffée. Un vrai bonheur !

Nous avons pu discuter avec le personnel - rencontres très enrichissantes.

Nous avons été séduits par la gentillesse et l’énergie des habitants que nous avons croisés tout au long de notre séjour. Ces découvertes humaines et culturelles nous ont montré l’importance du tourisme en Tunisie.

 Ce voyage était très bien organisé.  Nous étions encadrés par 2 excellents professionnels du tourisme, attentifs au groupe et réactifs à toute situation.

Tous nos remerciements également à « Authentique Voyage » qui nous a proposé ce magnifique voyage. 

Martine Marchetti

LSR La Ciotat


 

Loisirs Solidarité des Retraités du Douaisis

     Nos adhérents au bowling

  Mais, avant tout effort, il faut un bon repas,donc dés midi, nous nous sommes retrouvés à la pizzeria. Miam! C'était bon. 

 

 Puis, après avoir pris des forces, rendez-vous au bowling où les calories superflues ont été dépensées.

 Avec plus de "gouttières" que de strikes, nous avons bien ri et passé un après-midi sportif et très récréatif.

 Colette

 


 


 


 

 

 


 


 

 


fédération LSR, 263 rue de Paris 93515 Montreuil tel: 01.55.82.83.90 fax: 01.55.82.83.94 email:federationlsr@lsrfede.fr    site:www.lsrfede.fr

Nombre de visites: 569