ActualitésAdhésionContactOrganisationLSR c'est qui? 

Actualites

 

DECOUVERTE de l'ALGERIE du NORD : de ORAN à ALGER- 2018


En collaboration entre L S R et L V J, 21 personnes se sont rendues à la découverte de l’Algérie du Nord.

sur les marches du siége du syndicat U G T A à Alger.

Un circuit d’une semaine concocté par Zine Eddine Mokrani notre réceptif sur place, pour la dixième fois.

Arrivés à Oran après 2 heures de vol, notre groupe prend possession des chambres dans un hôtel nouvellement ouvert, de grande qualité. Après une nuit de repos, nous commençons notre programme par la visite de la ville de Oran.

  vue du théâtre de Oran

 Une surprise pour nos amis en arrivant dans la gare d’être accueillis par le Haut-parleur leur souhaitant la bienvenue !!

   

Une gare restée identique à la période coloniale.et c’est la directrice de la gare qui nous commente l’architecture. (On ne peut s’empêcher de penser à cette possibilité en France)

La visite des monuments se poursuit en parcourant les rues de la ville où nous rencontrant la population qui nous souhaite la bienvenue et avec laquelle nous conversons facilement  et avec un réel intérêt de leur part.

 

   

Arrivés devant le théâtre qui était fermé ce jour-là, notre guide a « négocié » pour obtenir le droit d’entrer. Et c’est le directeur lui-même qui nous à fait la visite complète, des loges à la grande salle de spectacles, quel plaisir pour le groupe !

Le lendemain direction Sidi Bel Abbes, où nous espérons pouvoir visiter l’université de recherches de biologie agricole. Après un certain temps de discussion et enfin l’accord est donné par le directeur. C’est lui même qui nous présente son établissement, nous fait visiter les futurs musées des outils anciens, puis un chercheur nous montre les salles et laboratoires d’expériences

   

Les jeunes élèves, futurs ingénieurs, nous parlent de leurs recherches, nous sommes éblouis par cette visite.

Ensuite un repas est partagé dans une auberge typique chez l’habitant, où nous est servi

un délicieux couscous.

L’après-midi nous rencontrons une association de femmes.               

« Les mains féminines » elles vendent les articles réalisés par elles : des tricots, les broderies et de nombreux petits objets. Elles exposent tous les jours. Elles insistent pour nous faire visiter le centre culturel où exposent des artistes peintres bénévoles et nous assistons à la répétition d’une pièce de théâtre ; difficile de quitter nos amis.

A Tlemcen, nous découvrons les spécialités locales dans un marché où se côtoient

les vêtements colorés, les fruits et légumes et les épices. C’est un véritable bain de foule, au cœur de la population qui s’empresse de venir vers nous pour parler.

A Alger c’est en se promenant dans le jardin d’essai que nous avons à nouveau côtoyé les algériens, les familles s’y promènent, les amoureux s’y rencontrent.

  

Dans les ruelles de la casbah nous découvrons des petites échoppes où travaillent le dernier orfèvre du pays, des boulangers, des tai